située à Morestel (38510)

Accueil > Les gestes qui sauvent > Plaies accidentelles

Nos coordonnées

Pharmacie Rullier

67, Grande Rue
38510 MORESTEL

Tél. 04 74 80 02 33
Fax. 04 74 80 07 89

Horaires
d’ouvertures

Semaine en cours

fermé lundi

mardi, mercredi, jeudi et vendredi :
8h30-12h15
14h00-19h15

samedi :
8h30 - 12H15

Semaine prochaine

Lundi :
9h00-12H15
14H00-19h15

Mardi, Mercredi, Jeudi et Vendredi :
8h30-12h15
14h00-19h15

Samedi :
8h30-12h15
14H00-19H00

Plaies accidentelles

On appelle plaie toute section de la peau ou déchirure des tissus. Les plaies doivent être examinées avec attention et rapidement prises en charge. Elles sont classées en deux catégories : plaies superficielles et plaies graves.

Les plaies superficielles

* Très fréquentes, les plaies superficielles ne touchent que la superficie de l’épiderme.

* Malgré leur petite taille et leur caractère bénin, elles ne doivent pas être négligées en raison du risque d’infection toujours possible.

La conduite à tenir en cas de plaie superficielle.

* Se laver soigneusement les mains à l’eau et au savon. Eviter de toucher la plaie avec les doigts pendant les soins.

* Nettoyer délicatement la plaie à l’eau du robinet et une solution nettoyante, en enlevant les éventuels petits gravillons ou brindilles.

* Désinfecter la plaie avec un antiseptique en utilisant une compresse, mais surtout pas de coton qui peut laisser des fibres. Procéder toujours du centre vers la périphérie de la plaie, en débordant largement sur la peau saine autour.

* Laisser sécher quelques instants puis recouvrir avec un pansement adapté.

* Certaines petites plaies saignent beaucoup (doigt, cuir chevelu...). Arrêter le saignement en comprimant la plaie avant de mettre le pansement.

* Surveiller les signes d’infection : plaie chaude, rouge et gonflée, présence de pus, douleur à distance de la plaie, fièvre...

Une plaie est grave

- si elle est infectée ou profonde ou étendue (sa surface dépasse celle de la moitié de la paume de la main de la victime) ou localisée près d’un orifice naturel (oeil, nez, bouche, organes génitaux, anus) ;

- en présence de corps étrangers  : clou, éclat de bois, verre, métal, terre... ;

- si la victime est très jeune, très âgée ou malade.

En attendant les secours, que faire en cas de plaie de l’abdomen ?

* Allonger le blessé, les genoux fléchis et calés par couverture pour diminuer la pression de l’abdomen sur la plaie.

* Recouvrir la plaie de compresses stériles ou à défaut d’un linge bien propre pour protéger d’une contamination bactérienne.

* Surveiller la victime et la rassurer.

Que faire en cas de plaie du thorax ?

* Placer la victime dans la position où elle se sent le mieux. En général, il s’agit de la position demi-assise ou couchée sur le côté blessé, tête et épaule surélevées.

* Recouvrir la plaie de compresses stériles ou à défaut d’un linge bien propre pour protéger d’une contamination bactérienne.

* Surveiller la respiration de la victime et la rassurer.

Que faire en cas de plaie de la tête ?

* Placer la victime en position latérale de sécurité si elle est inconsciente.

* Les plaies de la tête saignent abondemment. Prévoir plusieurs couches de compresses absorbantes pour recouvrir la plaie.

* Penser toujours à la possibilité d’un traumatisme crânien.

* Surveiller l’état de conscience de la victime et la rassurer.

Que faire en cas de plaie de l’oeil ?

* Allonger la victime sur le dos, le regard tourné vers le haut, la tête bien calée.

* Couvrir systématiquement les deux yeux avec des compresses stériles pour éviter tout mouvement oculaire.

* Surveiller la victime et la rassurer.

En cas de plaie d’un membre

* Attention : ne pas poser de garrot (ou dans des cas extrêmes), car il existe un risque majeur à la levée de ce dernier. Il faut comprimer l’orifice du saignement.

La conduite à tenir en cas de plaie grave

  • La prise en charge doit être médicale, en urgence. Alerter immédiatement les secours : Samu (15), pompiers (18)...
  • Ne jamais essayer de retirer un corps étranger d’une plaie grave, au risque de léser un organe interne.
  • Ne rien donner à boire ni à manger en prévision d’une intervention chirurgicale.

Ne pas oublier : vérifier systématiquement la validité de la vaccination anti-tétanique de la victime, en particulier chez les personnes âgées. Le dernier rappel doit dater de moins de 10 ans. Toute plaie, même superficielle, est une porte d’entrée pour le bacille du tétanos.


Version imprimable de cet article Version imprimable

Pharmacie de garde
(hors heures d’ouverture)

du Lundi 20 novembre 2017 à 9h00 au vendredi 24 novembre 2017 à 19h15

Pharmacie Lacaze

Vézeronce-Curtin

Tél : 04 74 80 28 97

Urgences

Pompiers

Incendies, accidents et urgences médicales

18 ou 112

SAMU

Urgences vitales

15

Police secours

17

Centre anti-poison

04.72.11.69.11

Urgences non vitales

Un médecin à votre écoute

0810.15.33.33

Trousse de Secours