située à Morestel (38510)

Accueil > Services > Actualité > Une adolescente décédée de la rougeole à Marseille

Nos coordonnées

Pharmacie Rullier

67, Grande Rue
38510 MORESTEL

Tél. 04 74 80 02 33
Fax. 04 74 80 07 89

Horaires
d’ouvertures

Semaine en cours

fermé lundi

mardi, mercredi, jeudi et vendredi :
8h30-12h15
14h00-19h15

samedi :
8h30 - 12H15

Semaine prochaine

Lundi :
9h00-12H15
14H00-19h15

Mardi, Mercredi, Jeudi et Vendredi :
8h30-12h15
14h00-19h15

Samedi :
8h30-12h15
14H00-19H00

Une adolescente décédée de la rougeole à Marseille

Le décès de l’adolescente avait été annoncé mercredi à l’Assemblée nationale par la ministre de la santé, Agnès Buzyn, qui souhaite rendre obligatoires onze vaccins pédiatriques, dont celui de la rougeole.

Les décès par rougeole sont-ils rares en France ?

Dans la très grande majorité des cas, la maladie reste bénigne. « Mais, parfois, elle peut entraîner des complications sévères, d’ordre pulmonaire ou neurologique », indique le professeur Daniel Floret, président du Comité technique des vaccinations de 2007 à 2016. Du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2016, dix décès ont été recensés. « En dehors d’une femme de 60 ans, toutes les autres personnes décédées étaient jeunes, entre 10 et 30 ans », précisait en avril dernier à La Croix le docteur Denise Antona, épidémiologiste à Santé publique France. Sur la même période, 24 000 cas de rougeole avaient été dénombrés. Près de 1 500 personnes avaient développé une pneumopathie grave et 34 une complication neurologique (31 encéphalites, une myélite, deux cas de syndrome de GuillainBarré).

Faut-il craindre une nouvelle épidémie ?

Depuis le début 2017, la rougeole se propage de nouveau de manière active. Entre le 1er janvier et le 31 mai, 295 cas ont été déclarés, soit près de six fois plus qu’en 2016 sur la même période. Avant le décès de cette adolescente à Marseille, deux cas d’encéphalite et 22 pneumopathies graves avaient été signalés. La vigilance est d’autant plus importante que plusieurs pays européens sont confrontés à une circulation forte du virus. « La France n’est pas à l’abri d’une nouvelle épidémie d’ampleur importante, comme celle observée en Roumanie », indiquait mi-juin Santé publique France. Depuis moins d’un an, 32 décès par rougeole ont été recensés dans ce pays où le gouvernement souhaite rendre la vaccination obligatoire, selon un projet de loi examiné jeudi dernier en première lecture. La maladie touche aussi l’Italie, où 2 851 cas ont été déclarés entre le 1er janvier et le 4 juin.

Quel est le niveau de la couverture vaccinale en France ?

Aujourd’hui, le vaccin ROR (rougeole-oreillons-rubéole) est seulement recommandé, une situation qui pourrait changer si le gouvernement réussissait à rendre obligatoires tous les vaccins pédiatriques à partir de l’an prochain. Deux doses sont nécessaires : la première à 12 mois et la seconde avant 24 mois. « Pour empêcher la circulation du virus, il faudrait que 95 % de la population visée soit vaccinée à chaque fois. Or on en est loin », souligne le professeur Floret. On estime en effet que 90 % des enfants reçoivent la première dose, mais seulement 78 % la deuxième. « La vaccination est un geste altruiste qui protège les nourrissons de moins d’un an, qui sont trop jeunes pour être vaccinés, mais aussi toutes les personnes qui, pour des raisons de santé, ne peuvent pas l’être non plus, indique-t-il encore. Sur les dix personnes décédées entre 2008 et 2016, sept avaient un problème immunitaire qui rendait impossible la délivrance du vaccin. »

Pierre Bienvaul - La Croix 31/7/2017


Version imprimable de cet article Version imprimable

Pharmacie de garde
(hors heures d’ouverture)

du Lundi 20 novembre 2017 à 9h00 au vendredi 24 novembre 2017 à 19h15

Pharmacie Lacaze

Vézeronce-Curtin

Tél : 04 74 80 28 97

Urgences

Pompiers

Incendies, accidents et urgences médicales

18 ou 112

SAMU

Urgences vitales

15

Police secours

17

Centre anti-poison

04.72.11.69.11

Urgences non vitales

Un médecin à votre écoute

0810.15.33.33

Trousse de Secours